עברית

 


Français
La TV de l’Autorité palestinienne souligne le problème de la dévalorisation des filles et des femmes au sein de la société palestinienne
Share |
La télévision palestinienne souligne le problème de la dévalorisation des filles et des femmes dans la société palestinienne en diffusant quotidiennement un spot publicitaire du service public depuis fin novembre. Le spot montre un homme nullement concerné par les douleurs de sa femme en travail, ou par la naissance de leur nouvelle fille.

La publicité débute sur une femme sur le point d’accoucher qui se tort de douleur et demande à son mari, qui regarde la télévision, de la conduire à l’hôpital. Il refuse, et lui dit que puisqu’il attend une cinquième fille, il n’y a pas d’urgence et cela peut attendre le matin. La femme finit par s’effondrer de douleur. A l’hôpital, le médecin informe le père qu’à cause de leur arrivée tardive, le bébé est mort. Le père dit au médecin : « Ce n’est pas si grave, elle a quatre autres sœurs. » Lorsque le médecin l’informe que le bébé était en fait un garçon, le père se désole de peine.

La publicité se termine sur la citation suivante :
« Le Prophète a dit : Celui qui a trois filles et fait preuve de patience envers elles, subvient à leurs besoins et les vêtit, elles lui serviront de bouclier devant les flammes de l’enfer. » [Hadith 3669]

La publicité est produite par une organisation non gouvernementale palestinienne – L’Association palestinienne de planification et de protection familiale – financée par l’Achievement Fund de l’OMD (Objectif du Millénaire pour le Développement), un programme des Nations unies subventionné par une donation du gouvernement espagnol.

L’objectif officiel du programme « Egalité des gendres » de l’Achievement Fund de l’OMD est de « promouvoir le pouvoir social, économique et politique des femmes palestiniennes. Son but est de réduire toute forme de violence basée sur le gendre en donnant plus de poids à la voix politique des femmes, en augmentant leurs opportunités d’obtenir un travail décent et productif et d’élargir leur accès à la protection et à la justice. »
[http://www.mdgfund.org/country/occupiedpalestinianterritories]

Malheureusement, le clip ne donne pas de message clair sur la valeur des femmes. La leçon que le mari peut tirer est qu’il aurait dû conduire sa femme à l’hôpital lorsqu’elle est entrée en travail – non en raison de son importance à ses yeux, son droit à des soins médicaux ou encore du droit de sa fille à vivre – mais parce que le bébé était finalement un garçon.

La télévision de l’Autorité palestinienne (AP) est sous le contrôle direct du chef de l’AP Mahmoud Abbas.

Palestinian Media Watch a rapporté la promotion d’opportunités égales pour les femmes dans l’AP.

Voici la transcription de la publicité du service public :

La femme (se tordant de douleur) : « Ahmad, Ahmad ! Viens, emmène-moi à l’hôpital, je vais accoucher. Ahmad !
Le mari regardant la télévision : Oui
La femme : Ahmad, j’en peux plus, je sens que je suis sur le point d'accoucher.
Le mari (allant vers sa femme) : Retiens-toi jusqu’au matin. Comment veux-tu que je t’emmène maintenant, au beau milieu de la nuit ?
La femme (grimaçant) : Emmènes-moi maintenant !
Le mari : Allah t’aidera. Retiens-toi encore un peu. Pourquoi se presser, pour une cinquième fille ?
La femme s’effondre et tombe sur le lit.
A l’hôpital :

Le mari : Docteur, que se passe-t-il ?
Le médecin : Inch’Allah, ça ira. Votre arrivée tardive à l’hôpital a affecté la santé de la mère et de l’enfant. Dieu merci, nous avons pu sauver la mère, mais nous n’avons pu sauver le bébé. Qu’Allah vous envoie un autre enfant en compensation.
Le mari : Dieu vous bénisse, docteur. Ce n’est pas si grave, elle avait quatre autres sœurs.
Le médecin : Elle avait quatre sœurs ? Mais le bébé était un garçon !
Le mari (choqué) : Un garçon ?
Le médecin : Oui, un garçon.
Le mari : Que dites-vous docteur ? Etes-vous vraiment en train de dire que c’était un garçon ? »
Le mari s’effondre sur le sol et se tient la tête en signe de désespoir.

A la fin du clip, le texte suivant apparaît :
« Le Prophète dit : Celui qui a trois filles et reste patient avec elles, subvient à leurs besoins et les vêtit, elles lui serviront de bouclier devant les flammes de l’enfer. » [Hadith 3669]
[TV de l’Autorité palestinienne, quotidiennement depuis le 27 oct. 2010]


Previous Report Next Report



Français Archive




Created by swat