Topic | Choose topic/s and define your search
Affiliations / Personalities
Sources
Date Range

Un mémorial sur la place publique d’une ville de l’Autorité palestinienne honore un terroriste suicidaire et qualifie son acte d’« héroïque »

Itamar Marcus et Barbara Crook  |
Le 11 juin 2002, un terroriste suicidaire palestinien est entré dans un restaurant de Herzliya, ville située au nord de Tel-Aviv, et s’est fait explosé, tuant une jeune fille, Hadar Hershkovitz, 15 ans, et blessant 16 autres personnes.

?
Photos du terroriste suicidaire et d’Arafat sur le monument du square municipal de la ville de Madama en Judée-Samarie. [TV de l’Autorité palestinienne, le 15 mai 2010]
Un mémorial situé sur la place publique de la ville de Madama en Judée-Samarie, où vivait le terroriste, rend hommage au « istichhadi (martyr volontaire) héroïque » et à « son acte héroïque ». Sur le monument, apparaissent des photos du terroriste suicidaire et de Yasser Arafat.

Sous la photo du terroriste figure un verset du Coran, qui appelle les Musulmans à combattre les non-croyants et leur promet qu’Allah les « accablera » :

« Combattez-les ! Allah les plongera, par vos mains, dans leur supplice.
Il les ruinera et vous délivrera d’eux, Il guérit les poitrines du peuple des adhérents. » (Coran, 9, 14)

Sous la photo du terroriste, est inscrit le texte suivant :
« Le istichhadi (martyr volontaire – expression de l’Autorité palestinienne pour honorer les terroristes suicidaires) héroïque Omar Mohammed Ziyada (Abou Samed) qui a mené l’opération héroïque à Herzliya le 11 juin 2002. »

En décembre 2009 puis en mars 2010, PMW a informé d’une autre place publique nommée d’après la terroriste Dalal Mughrabi, qui a tué 37 civils dans la prise d’otage d’un bus en 1978.
La condamnation de la communauté internationale était sans équivoque :

Philip Crowley , porte-parole du Département d’Etat américain :
« Nous condamnons avec fermeté la glorification de terroristes. Honorer des terroristes qui ont assassiné des civils innocents, que ce soit dans des déclarations officielles ou en leur dédiant des places publiques, affecte les efforts de paix et doit cesser. Nous continuerons à tenir les dirigeants palestiniens responsables d’incitation. » [le 8 avril 2010]

L’ambassadeur américain Alejandro D. Wolff, représentant-adjoint des Etats-Unis à l’ONU, au Conseil de Sécurité :

« Nous condamnons avec fermeté la glorification de terroristes, soit dans des déclarations officielles ou en leur dédiant des places publiques. » [le 14 avril 2010]

La Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, commentant le square qui a reçu le nom de Dalal Mughrabi :
« … glorifie la violence et renomme un square d’après une terroriste qui a assassiné des Israéliens innocents, c’est une offense aux familles des deux parties qui ont perdu des êtres chers au cours des années de conflit. » [Conférence de l’AIPAC, 22 mars 2010]

Categories in this Analysis
Sources
Related View all ❯