Topic | Choose topic/s and define your search
Affiliations / Personalities
Sources
Date Range

« Les Juifs » ont tué Arafat – Discours de haine prononcé par des enfants et rediffusé à la télévision de l’AP

Itamar Marcus et Nan Jacques Zilberdik  |
Un jeune garçon : « Je ne sais pas de quoi il est mort, mais je sais que c’était les Juifs. »
[Un garçon palestinien à la commémoration de la mort de Yasser Arafat], TV de l’Autorité palestinienne (Fatah) ; 10 nov. 2009 et rediffusé le 10 nov. 2010]

Pour marquer la commémoration de la mort de Yasser Arafat, la TV de l’Autorité palestinienne a choisi de rediffuser un clip vidéo où des enfants palestiniens adressent des messages en l’honneur d’Arafat, contenant un discours de haine à l’encontre des Juifs.

Dans les messages sélectionnés, des enfants répètent la diffamation de l’Autorité palestinienne selon laquelle les Juifs ont tué Arafat par empoisonnement. Un garçon affirme qu’Arafat a été empoisonné par les Juifs, mais se reprend et dit : « Enfin, je ne sais pas de quoi il est mort, mais je sais que c’était les Juifs. »

L’enseignement que les Juifs incarnent le Mal a servi de base à l’idéologie antisémite à travers l’Histoire. Il est important de noter que même si ces interviews ont été préenregistrées, la télévision de l’Autorité palestinienne a choisi d’inclure un discours de haine dans cette compilation.
Aucun des enfants du film ne parle de paix ; en fait, c’est tout le contraire. Un garçon fait l’éloge d’Arafat parce qu’il était un « combattant » qui « a agi en menant une lutte [violente] », et qui « n’a pas fait la paix ». Un autre message du film est l’idéalisation du martyr (Sahada), lorsqu’un garçon cite Arafat : « Ils me veulent mort, ils me veulent prisonnier, mais je dis : Martyr, martyr, martyr ! »

Comme Palestinian Media Watch l’avait rapporté alors, ce film a été d’abord diffusé en 2009, au 5e anniversaire de la mort d’Arafat. Il faisait partie de la cérémonie de commémoration télévisée.

Le commentaire du garçon cité plus haut : « Je sais que c’était les Juifs » et le fait que les autres enfants pensent que « les Juifs » ont tué Arafat, démontrent le succès de l’enseignement de l’AP aux enfants palestiniens d’une diffamation haineuse et de la diabolisation des Juifs. La décision de la télévision de l’Autorité palestinienne de rediffuser ce film indique que l’AP continue de promouvoir les valeurs de haine, violence et martyr, valeurs que les enfants ont assimilées.

Voici la transcription d’extraits des messages des enfants :

Le présentateur de la cérémonie :
« Nos bénédictions à Yasser Arafat, et voici les messages des enfants de Palestine. » [Extrait de la cérémonie de l’AP de 2009, non rediffusé en 2010]
Un garçon : « J’étais très, très triste, quand Arafat est mort en Shahid (martyr), parce qu’il était un homme bon et un combattant. Il faisait les choses par la lutte, il a participé au combat et n’a pas fait la paix et tout ça. Il voulait se battre. »
Garçon n°2 : « Yasser Arafat était un président très, très important. Il a résisté à tous les ennemis et ne craignait personne. Et il réussissait à stopper tous ceux qui l’approchaient. Tous les Juifs et les Israéliens et les gens qui sont contre nous le craignaient. Quand il est mort, il est mort empoisonné. »
Une fille : « Je dis qu’il est mort empoisonné par les Juifs. C’est ce que je crois. »
Garçon n°3 : « Arafat disait : ‘Ils me veulent mort, ils me veulent prisonnier, mais je leur dis : Martyr ! Martyr ! Martyr ! »
Fille n° 2 : Il [Arafat] était notre ancien président. Il était assiégé à Ramallah, et quand il était assiégé, on était très en colère. Les Juifs l’ont empoisonné et je les haïs beaucoup. Allah va leur donner ce qu’ils méritent. »
Garçon 4 : « Il [Arafat] est mort empoisonné par les Juifs. Enfin, je ne sais pas de quoi il est mort, mais je sais que c’était les Juifs. »
Garçon n° 5 : « Il ont détruit toute sa maison et ils l’ont laissé dans une pièce et à la fin, les Juifs l’ont empoisonné et ont accusé quelqu’un d’autre. »
[TV de l’Autorité palestinienne, le 10 nov. 2009 et 2010]
Categories in this Analysis
Sources
Related View all ❯