Topic | Choose topic/s and define your search
Affiliations / Personalities
Sources
Date Range

Réactions mitigées autour de l’incendie au Carmel : Même si votre maison est volée, vous ne voulez pas qu’elle brûle

Itamar Marcus et Nan Jacques Zilberdik  |
Des membres de la Défense civile palestinienne aident à éteindre le feu. » [Al-Hayat Al-Jadida, le 6 déc. 2010]
Lorsque l’immense incendie s’est déclenché dans la forêt du Carmel au nord de Jérusalem le mois dernier, l’Autorité palestinienne a envoyé des pompiers et de l’équipement en secours.

Les réactions palestiniennes sur cette aide furent mitigées. Certains l’ont qualifiée d’« aide humanitaire », « tandis que d’autres ont affirmé que l’aide n’était pas vraiment destinée à Israël mais en réalité parce que la forêt du Carmel est au nord d’Israël, près de Haïfa, dans « la Palestine occupée » :
« Même si un étranger agressif occupe votre maison et la vole,
Nous ne voulons pas que la maison brûle », a écrit un éditorialiste régulier dans le journal quotidien de l’Autorité palestinienne.

Selon ce point de vue, tout Israël représente la terre palestinienne volée, c’est pourquoi les Palestiniens ont combattu le feu.

Le même point de vue a été exprimé par le chef de la Défense civile de l’AP, Ahmad Rizq, lorsqu’on lui a demandé si les pompiers ont été critiqués pour avoir aidé Israël :
« Selon moi, la majorité du peuple palestinien croit encore que cette terre [la forêt du Camel en Israël] est palestinienne. »

Mais le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a parlé de l’initiative de façon positive :
« Une catastrophe s'est abattue sur nos voisins, et il était de notre devoir d’accomplir cet acte humanitaire pour nos voisins, de sauver l'environnement et de sauver des vies humaines. "

Cet acte a suscité les éloges des dirigeants de l’Autorité palestinienne :
« Un acte purement humanitaire », a déclaré une personnalité officielle de l’AP, ajoutant qu’il a été entrepris « sous les instructions du Président Mahmoud Abbas et du Premier ministre Salam Fayyad ».

Néanmoins, même Abbas a comparé l’aide à Israël en ces moments de détresse à une aide apportée à l’ennemi qui a conquis la terre d’un autre en citant le précédent historique :
« … exactement comme le chef [musulman] Saladi [qui a conquis Jérusalem] a envoyé son médecin traiter son ennemi, Richard Cœur de Lion, qui a mené l’invasion de notre terre et sa conquête. »

Voici la transcription d’articles variés reliés à l’aide de l’AP dans l’incendie au Carmel :

Titre : Le vrai Israël et le faux Israël
(colonne quotidienne de Yahya Rabbah)
« Nous espérons que l’équipe de pompiers régionale et internationale… sera capable de contrôler le feu, qui engloutit les forêts du mont Carmel… Dans les tréfonds de notre culture islamo-arabe, même si l’étranger agressif occupe notre maison et la vole, nous ne souhaitons pas que la maison brûle. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 5 déc. 2010]

Interview du directeur-général de la Défense civile palestinienne, Ahmad Rizq, sur la participation palestinienne à l’extinction du feu dans la région du Carmel :
Le présentateur du journal télévisé de l’AP : « Avez-vous reçu des critiques par le biais d’Internet ou dans des déclarations sur la raison de la participation de la Défense civile palestinienne dans l’extinction du feu dans les ‘territoires de 48’ [euphémisme pour Israël] ou avec les Israéliens ? »
Rizq : « Je crois que la majorité du peuple palestinien pense encore que cette terre est [la terre] palestinienne. »

[TV de l’Autorité palestinienne (Fatah), le 5 déc. 2010]
 
« Le Président Abbas a remis hier un certificat de reconnaissance au commandant de la Défense civile [palestinienne], Ahmed Rizq, [et] aux officiers non commissionnés et membres de l’administration générale de la Défense civile, en signe d’appréciation de leurs efforts humanitaires pour avoir participé à l’extinction de l’incendie déclaré au mont Carmel à Haïfa et dans les villages avoisinants.
Au cours de la réception qui s’est tenue à la Résidence présidentielle en l’honneur du commandant de la Défense civile, Ahmed Rizk, pour les officiers et les membres de la garde civile qui ont participé aux efforts d’extinction du feu au Carmel, le Président a affirmé : ‘Vous avez fait une remarquable action, et dans ce genre de cas humanitaire comme celui-ci nous devons remplir nos obligations humanitaires.’
Le Président a jouté : ‘Notre histoire humaine montre que nous n’avons jamais reculé devant l’accomplissement de nos obligations humanitaires, exactement comme lorsque le chef [musulman] Saladin [qui a conquis Jérusalem] a envoyé son médecin guérir son ennemi, Richard Cœur de Lion, qui a mené l’invasion de notre terre et sa conquête.’
Et de poursuivre : ‘Une catastrophe s'est abattue sur nos voisins, et il était de notre devoir d’accomplir cet acte humanitaire pour nos voisins, de sauver l'environnement, et de sauver des vies humaines.’ Le Président a souligné que le peuple palestinien ne rechigne pas à accomplir ses obligations humanitaires envers le monde entier, que cette activité [se passe] en Israël ou ailleurs, dans la limite de ses capacités…
Le Président a reçu un télégramme hier de son homologue israélien, Shimon Peres, et du Premier ministre Binyamin Netanyahou, dans lequel les deux remerciaient l’Autorité palestinienne pour sa contribution effective et courageuse à l’extinction du feu qui s’est déclenché au Carmel. Le télégramme disait, ‘l’Etat d’Israël exprime sa gratitude et son appréciation profonde à la délégation spéciale de l’Autorité palestinienne, pour sa contribution précieuse et incroyablement courageuse à l’extinction du feu dans le Carmel. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 12 déc. 2010]

"Un officier de la Défense civile palestinienne a affirmé avoir supervisé hier une équipe de 20 personnes, pour éteindre le feu qui s’est déclenché dans la région du Carmel au nord d’Israël il y a quelques jours. L’officier, Ibrahim Ayesh, a affirmé à l’Agence France Presse dans une conversation téléphonique depuis la région du Carmel : ‘Nous travaillons encore à éteindre le feu, depuis 9 heures ce matin, et nous n’avons jamais rencontré de problèmes en tant que membres de la Défense civile [palestinienne] travaillant parmi les israéliens.’ Ayesh a affirmé, ‘Nous espérons participer avec les autres à l’extinction rapide du feu.’ Il est à noter que l’équipe palestinienne de la Défense civile palestinienne a participé hier, dès le matin, à la lutte contre l’incendie qui s’est déclenché dans la région du Carmel, près de Haïfa, il y a quatre jours… La personnalité officielle a affirmé que la participation de l’équipe palestinienne à l’extinction du feu en Israël a été entreprise sous les instructions du Président Mahmoud Abbas et du Premier ministre Salam Fayyad, étant donné qu’il s’agit d’un acte purement humanitaire. »

[Al-Hayat Al-Jadida, le 6 déc. 2010]
Categories in this Analysis
Sources
Related View all ❯