Topic | Choose topic/s and define your search
Affiliations / Personalities
Sources
Date Range

Diffamation de l’Autorité palestinienne : Israël encourage l’utilisation de drogues par les Arabes de Jérusalem

Itamar Marcus et Nan Jacques Zilberdik  |
Un haut représentant de l’Autorité palestinienne répand à nouveau la diffamation selon laquelle Israël soutient activement et encourage l’utilisation de drogues parmi les Palestiniens.

Au cours d’un séminaire à Bethléem, le Dr As’sad Al-Amlawi, directeur du Département de secourisme du ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) et président du Conseil national palestinien de lutte contre le Sida, a accusé Israël d’encourager l’utilisation de drogues parmi les Palestiniens de Jérusalem. Il a noté que « ces autorités [Israël] encouragent les Arabes à faire usage [de drogues], tandis que les Juifs qui sont emprisonnés pour des crimes semblables sont réinsérés », a rapporté le journal quotidien officiel de l’Autorité palestinienne.

L’événement était organisé par l’AP et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

Le gouverneur AP de Jérusalem, Adnan Husseini, a proféré la même accusation l’année dernière :
« Malheureusement, le nombre de toxicomanes et de consommateurs [de drogues] dans la ville de Jérusalem et ses environs est de plus de 15 000. Cela fait partie de l’attaque systématique de l’Etat d’occupation [Israël], qui cherche à détruire la [plus jeune] génération palestinienne, pour la noyer dans un cycle de violence et d’aliénation de l’identité nationale, et déclarer la guerre à la morale et la bonté. »
[Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), le 8 juillet 2010]

Voici les articles du journal quotidien de l’AP sur les accusations des représentants de l’AP :

Titre : « Pendant un séminaire à Bethléem sur le sujet des drogues et du droit pénal –avertissement sur le rôle de l’occupation dans la diffusion de drogues, comme constaté à Jérusalem »
« Le séminaire, organisé par l’Autorité palestinienne et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, s’est ouvert hier à l’hôtel Dar Jasir de Bethléem, sous l’appellation ‘Développement d’un programme de coopération intégrative dans les territoires palestiniens occupés pour lutter contre la drogue, prévenir la criminalité et renouveler le droit pénal.’ Dr As’ad Al-Ramlawi, directeur du Département de secourisme [du ministère de la Santé] et président du Conseil national palestinien de lutte contre le Sida… a annoncé qu’un jeune sur trois consomme de la drogue à Jérusalem. Il a accusé les autorités de l’occupation d’encourager l’utilisation [de drogues], tandis que les Juifs emprisonnés pour des crimes semblables sont réinsérés. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 11 janv. 2011]

”Sous les auspices du ministère des Affaires sociales, un séminaire d’une journée [s’est tenu] à Izarieh sur la plaie de la drogue. Le gouverneur [AP] de Jérusalem Adnan Husseini a affirmé : ‘Malheureusement, le nombre de toxicomanes et de consommateurs [de drogues] dans la ville de Jérusalem et ses environs est de plus de 15 000. Cela fait partie d’une attaque massive de l’Etat d’occupation [Israël], qui veut détruire la [plus jeune génération] palestinienne, pour la noyer dans un cycle de violence d’aliénation de l’identité nationale, et déclarer la guerre à la morale et à la bonté.’ Le directeur exécutif de l’Administration des Affaires sociales Badran Badir… a appelé à investir des efforts supplémentaires pour diminuer la portée de ce phénomène, qui a une incidence sur notre peuple et sa force, et que l’occupation [Israël] exploite à ses propres fins. »
[Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), le 8 juillet 2010]
Categories in this Analysis
Related View all ❯