Topic | Choose topic/s and define your search
Affiliations / Personalities
Sources
Date Range

Marouane Barghouti sur Israël : « Le pire ennemi et le plus abominable que l’humanité et l’histoire moderne ont connu »

Itamar Marcus et Nan Jacques Zilberdik  |
Marouane Barghouti purge cinq peines de prison à vie dans une prison israélienne pour avoir orchestré des attentats contre des civils israéliens. Après avoir été inculpé et emprisonné, il a été réélu membre du parlement de l’Autorité palestinienne (AP). Lorsqu’il a été arrêté en 2002, il était à la tête de la branche armée du Fatah, les Brigades des Martyrs Al-Aqsa.

La semaine dernière, Marouane Barghouti a envoyé une lettre à la Conférence internationale des prisonniers palestiniens au Maroc, dans laquelle il exprimait son opinion sur le conflit israélo-palestinien.

Il s’est référé à Israël comme « au pire et plus abominable ennemi que l’humanité et l’histoire moderne ont connu », et appelé le peuple palestinien « la grande nation palestinienne, instigatrice des révolutions et des Intifadas. »

Il a soutenu que les Palestiniens « doivent poursuivre sur la voie de la résistance » et affirmé que « l’indépendance nationale des nations se saisit par le sacrifice, la résistance, la détermination et la lutte. L’indépendance nationale se gagne. Personne ne l’attend. »

Barghouti a également appelé à un boycott total de tous les produits israéliens : « Nous devons continuer à agir pour isoler Israël à une échelle internationale, officielle et populaire plus élevée, à tous les niveaux et dans toutes les sphères, et poursuivre la campagne de boycott des produits israéliens, sans nous limiter exclusivement à ceux des implantations. »

Barghouti est un dirigeant populaire auprès des Palestiniens. A la question de savoir quel président ils éliraient, 19,1 % des Palestiniens ont répondu qu’ils voteraient pour Barghouti – presque autant que les 20,2 % qui ont répondu qu’ils voteraient pour Abbas, qui avait reçu le plus de voix dans un sondage d’octobre 2010.
[Monde arabe de Recherche et de Développement, http://www.awrad.org/pdfs/English_tables-Ocotober2010.pdf, sondage d’octobre 2010]

Dans un sondage où les Palestiniens devaient exprimer leur choix dans de futures élections présidentielles entre Marouane Barghouti et Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas Barghouti a reçu 65 % des voix et Haniyeh 31 %. D’après les conclusions du sondage, si le choix se situait entre le chef actuel de l’AP, Abbas, et Haniyeh, Abbas n’aurait reçu que 56 % des votes.
[Centre palestinien de politique et de recherche par sondage,
http://www.pcpsr.org/survey/polls/2010/p38epressrelease.html, 20 déc. 2010]


Voici la transcription de la lettre de Marouane Barghouti :

Marouane Barghouti : « Je tiens à féliciter tout particulièrement la grande nation palestinienne, instigatrice des révolutions et des Intifadas, forte d’une histoire légendaire de détermination face au pire et au plus abominable ennemi que l’humanité et l’histoire moderne ont connu, l’ennemi qui ne cesse de perpétrer des massacres, de poursuivre l’agression, de voler la terre, d’établir des colonies et de les étendre, et de judaïser Jérusalem – la ville des villes et le joyau de couronne de la nation [arabe] – et qui pratique une politique de détention des membres d’un peuple sans défense. Je saisis cette occasion pour souligner une fois de plus ce que nous avons toujours dit : Israël et ses gouvernements divers n’ont jamais adopté de décision stratégique concernant la paix, attendre d’obtenir une indépendance nationale avec l’approbation du gouvernement israélien n’est rien d’autre qu’une illusion. L’indépendance nationale des nations se gagne par le sacrifice, la résistance, la détermination et la lutte. L’indépendance nationale se saisit, personne ne l’attend. Parier sur les Etats-Unis ne sera d’aucun bénéfice, parce que [les Etats-Unis] ne sont pas les patrons de la paix, mais plutôt les patrons de l’occupation, de l’agression et de l’implantation israéliennes. Pour que notre peuple puisse s’emparer de droits nationaux, la première étape doit être de mettre fin à la scission destructive, honteuse et misérable [entre le Fatah et le Hamas]… Nous devons continuer à agir pour isoler Israël à une échelle internationale, officielle et populaire plus élevée, à tous les niveaux et dans toutes les sphères, et poursuivre la campagne de boycott des produits israéliens, sans nous limiter exclusivement à ceux des implantations. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 24 janv. 2011]
 
Voici les extraits du sondage du Centre palestinien de politique et de recherche concernant Marouane Barghouti et Abbas :

« Si de nouvelles élections présidentielles avaient lieu aujourd’hui, avec seulement deux candidats, Abbas aurait reçu 56 % des votes et Haniyeh 38 % des votes des sondés. Le taux de participation à une telle élection atteindrait les 59 %. Il y a trois mois, Abbas a reçu 56 % des voix et Haniyeh 36 %. Dans la bande de Gaza, Abbas a reçu 53 % et Haniyeh 43 %, et en Cisjordanie, Abbas a reçu 59 % et Haniyeh 34 %. »
 
« Si les élections présidentielles opposaient Marouane Barghouti à Ismaïl Haniyeh, le premier aurait obtenu 65 % et le second 31 % des votes des sondés. Le taux de participation dans ce cas aurait atteint les 69 %. Dans la bande de Gaza, Barghouti a reçu 61 % et Haniyeh 27 %. Ces résultats sont similaires à ceux obtenus il y a trois mois. »

« Les personnalités les plus populaires choisies par le public comme vice-présidents potentiels, sur une liste de cinq candidats proposée aux sondés, sont Marouane Barghouti (que 27 % du public a choisi), Ismaïl Haniyeh (18 %), Salam Fayyad (16 %), Moustafa Barghouti (11 %) et Saeb Erekat (5 %). »
[Centre palestinien de politique et de recherche par sondage, http://www.pcpsr.org/survey/polls/2010/p38epressrelease.html, le 20 déc. 2010]
Categories in this Analysis
Related View all ❯